Découvert en 2019 –  Nekfeu. Les étoiles vagabondes. Seine Zoo, Universal et Poydor, 2019. 1 h 11.

Par Arnaud Toujac [maj 06/04/2021]

Près de trois ans après la sortie de son album Cyborg, Nekfeu fait un retour très attendu. De la Grèce, aux États-Unis, à la Belgique, à la France en passant par le Japon. Tel est le chemin parcouru par le jeune artiste de 30 ans pour l’écriture, l’enregistrement de son album et le tournage de son film documentaire disponible en salle puis par la suite sur la plateforme Netflix, tous deux intitulés Les étoiles vagabondes, sortis le 6 juin 2019 avec les labels Seine Zoo, Universal et Polydor. Lorsque notre professeur de Français nous a demandé de «choisir un objet culturel» dans l’objectif de produire un article de presse culturel, je n’ai pas hésité longtemps !

CET ARTICLE D’ARNAUD TOUJAC, AINSI QUE CELUI DE YANIS VISEU <LIEN>, ONT ETE REDIGES DANS LE CADRE DE LA SEQUENCE INFORMER, S’INFORMER… MENEE AU PREMIER TRIMESTRE 2020-2021 PAR CLEMENT BOYER, ENSEIGNANT DE LETTRES – HISTOIRE-GEOGRAPHIE AU LYCEE PROFESSIONNEL JEAN DUPUY, AVEC DEUX CLASSES DE SECONDE BAC PRO.

<MONTAGE VIDEO INTERVIEW ARNAUD T A VENIR>

L’homme avant l’artiste

Pour être proche de sa musique, il faut comprendre qui est Nekfeu. De son vrai nom Ken Samaras, né le 3 avril 1990 à La Trinité, dans les Alpes-Maritime. C’est un rappeur et acteur français. D’origine grecque par son père et écossaise par sa mère, Ken est issu d’une famille de classe moyenne. Il est l’aîné d’une sœur. Il a grandi dans la banlieue de Nice à La Trinité. A l’age de onze ans il déménage dans le 15ème arrondissement de Paris. Surnommé depuis son enfance « Nek » qui est le verlant de « Ken ». Dans son collège il est appelé aussi « fennec » par ses amis. Ces différents surnoms lui doivent son nom de scène. Au lycée Paul-Bert dans le 14ème , il fait la connaissance des rappeurs français Sneazzy, Alpha Wann et Lomepal. Il quitte son lycée en classe de terminale et obtient son baccalauréat en candidat libre. Même si en apparence sa vie est une vie normale, sans problème particulier, la vérité est en fait bien plus complexe. En effet, dans certaines de ses musiques, il nous parle d’amis partis trop tôt, de problèmes financiers, d’idées noires et de bien d’autres épreuves… Dans le premier titre de son album Les étoiles vagabondes, sa dernière phrase est une question : « Est-ce que le rap m’a sauvé ? », ce qui témoigne des épreuves surmontées par l’artiste.

Un projet intime

Dans ce projet, Nekfeu nous fait part de ses pensées, de ses craintes et de sa vision sur le monde. En complément de son album mêlant musique et voix-off, Nekfeu a en effet sorti un film documentaire dans lequel nous sommes plongés au beau milieu de la création de son album. Ce film est en parfaite symbiose avec sa musique, l’artiste nous fait voyager avec lui dans sa quête d’inspiration. Pour fuir la pression et aérer son esprit, il part avec son équipe et des amis dans plusieurs pays comme la Grèce pour se rattacher à ses racines, les États-Unis, la Belgique, la France et le Japon, dans lesquels il a fait des featurings avec grands nombres d’artistes comme, Damso sur le titre Tricheur, Crystal Kay sur Pixels ou encore Vanessa Paradis sur Dans l’univers, un titre fort qui mélange à la fois deux styles et deux générations différentes. Un grand nombre de titres sont une introspection qu’il partage en toute transparence avec ses auditeurs. Différents sujets sont abordés dans ses textes, comme son sentiment de mal être dont il nous fait part dans le dixième titre de l’album, De mon mieux, dans lequel il nous dit «J’essaye de faire de mon mieux. J’me sens pas tellement mieux». Il aborde également son envie de partir loin de la France, que l’on retrouve dans le premier morceau Les Étoiles Vagabondes ou sa vision de la société actuelle, qu’il expose dans le sixième morceau, Écrire, ou encore ses peines de cœur qu’il laisse s’échapper pendant presque cinq minutes dans le morceau Elle pleut. Il est accompagné de Nemir sur ce titre.

Un projet à l’image de son artiste, voici comment on pourrait qualifier cet album, certains le qualifient même de chef d’œuvre musical.