Afin d’élargir notre programme de Terminale Littéraire, nous avons eu la chance de visiter l’exposition Variations [sur un même thème] présenté au Centre d’Art contemporain du Parvis, réunissant divers artistes. Cette exposition avait pour but de faire ressentir le lien entre l’art visuel et la musique. Ainsi, nous avons rencontré Agnès Gayraud, philosophe et musicienne. Elle nous a fait découvrir son univers et son parcours professionnel dans la philosophie, toujours étroitement liée à la musique.

De l’image au son et du son à l’image

Au travers des oeuvres, le but de l’exposition était de nous faire entendre ou ressentir la musique, car souvent, nous a-t-on expliqué, il arrive que des images nous viennent à l’esprit en écoutant de la musique. Mais ne pourrait-on pas faire l’inverse ? Voir une image et que celle-ci nous fasse venir une mélodie, une musique à l’esprit ? Tel était l’un des objectifs de cette exposition. Certaines oeuvres retranscrivaient l’évolution de la musique et d’autres en capturaient le son, comme par exemple Banshees d’Arnaud Maguet qui capture le bruit d’un concert mais celui des fans et non celui des musiciens…

Les deux passions d’Agnès Gayraud

Au cours de l’entretien, Agnès nous a raconté sa relation avec la musique, qui dure depuis son plus jeune âge et qui l’a suivie dans ses études. Elle nous a parlé de son apprentissage du piano lorsqu’elle était petite. Déjà, à ce moment de sa vie, elle enregistrait ce qu’elle composait. Elle s’est ensuite mise à la guitare et a formé son groupe portant le nom de La Féline. Parallèlement à son évolution musicale, Agnès s’est penchée sur la philosophie et a décidé d’en faire son parcours professionnel. Ce choix pouvait paraître quelque peu éloigné de son activité musicale. En fait, elle n’a jamais abandonné la musique et a justement été amenée à s’appuyer sur la philosophie pour aborder des questionnement tels que « qu’est-ce que la musique ? » ou « Pourquoi le Rock ? ». Elle a réussi à exercer ses passions et à devenir philosophe, tout en restant musicienne. Aujourd’hui elle publie albums et ouvrages, elle est tanto vedette de concert, tanto professeure de philosophie !

Cette intervention a été d’autant plus intéressante qu’elle nous a appris que la musique  sert à ouvrir l’esprit et que la philosophie peut se pratiquer sans faire barrière à nos passions. Nous sommes donc ressortis du Parvis plus instruits et avec de la musique en tête !